19 février 2014

VIII - Le poète lyrique pleure le poète épique

  tout ça tu as tout ça tu as l’amour tout ça tu as la haine l’amour tu as tout ça la couleur de l’amour sur les joues mal lavées de l’aube tout ça les regards amoureux des teckels et les langueurs des chats après les longues absences de leurs maîtres le regard perplexe des jeunes gens devant la chair offerte en devanture le bonheur le rire le goût de l’amour dans la chair grenat des grenades chaudes la mollesse des sens dans les longues soirées humides sous les tropiques le poivre qu’elles jettent dans le sang tout ça tu as tout... [Lire la suite]
Posté par balpe à 12:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 décembre 2013

VIII - Le poète dramatique approuve le poète lyrique

  pas de problèmes : le présage sera ce qui va arriver à deux filles : elles vont mourir ensemble le même jour : pas de problème : c'est une chose merveilleuse : celui qui travaille l'argile juge : pas de problème : morsures de sauterelles mouches pigeons serpents : coups d'aiguillons des oracles : comme ceux qui font désirent adorent : pas de problème : il est impossible d'échapper à demain : impossible de reconnaître le bonheur : qui touche à la colle s'encolle au... [Lire la suite]
31 août 2013

VII - Le poète lyrique annonce la fin du poète officiel

  arrête Salah arrête t’es trop sophistiqué trop faut dire des choses trop simples comme faut dire tu rêves Salah tu fais que rêver tu rêves toujours d’you know what tu rêves rête Salah t’es un rêveur un rêveur un mec qui rêve s’pas queqchose comme ça t’as pas les pieds sur terre Salah tu rêves déconnes pas Salah t’es redu faut pas t’y croire Salah la vie c’est pas ça Salah you know c’est pas ça Salah fais pas chier avec tes conneries de rêves tes fantasmes comme si c’était ça la vie et la vie ou la vie ou encore ce putain de... [Lire la suite]
Posté par balpe à 15:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
12 mai 2013

V - Le poète lyrique sert à boire

  plus d’eau désolé plus d’eau plus d’évian plus de vittel plus de badoit plus d’eau du jus d’orange du vin enfin du vin plus d’eau plus de contrex de vichy plus d’eau du jus d’orange du schweppes désolé plus rien de la bière du vin plus d’eau du vin de la bière du pastis ricard whisky même anisette même ou du thé du café du chocolat de tout enfin presque plus d'eau c'est tout c'est tout plus d'eau c'est tout y a tout sauf l’eau désolé plus d’eau plus d’eau plus    
Posté par balpe à 10:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 avril 2013

IV - Le poète lyrique interroge son passé

  se demande ce qui a bien pu advenir des accords de la musique de tout ce qui suit un modèle qui a quelque chose comme une intention comme la petite maison blanche avec des volets verts ou la chambre au papier peint trop jaune vif se demande ça si derrière la tranquillité grise des nuages il y a un ciel et bleu ou si ce sont les arbres auxquels le vert s'accroche comme eau à flanc de cascade avec toute cette paisible absurdité des montagnes à laquelle ne sait plus s'il veut toujours croire et se demande ça…    
Posté par balpe à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 mars 2013

IV - Le poète dramatique se prend pour le poète lyrique

  maintenant il y a le regard un regard sur sa fuite heureuse quelque chose comme un système de questions à mâcher dans le menthol de l'aurore l'inconnu cet inconnu qu'il palpe qu'il déglutit à grandes gorgées qu'il enfièvre d'espoirs parce que c'est ainsi et comme ça et qu'il n'y avait rien d'autre à faire se laisser enliser jusqu'à la pointe des cheveux en ignorant ce qui arrive ne veut pas le savoir s'en fout claque des dents devant l'horizon toujours lointain toujours horizon et qui sans raison fume dans ses yeux qui... [Lire la suite]

05 mars 2013

III - Le poète lyrique chante les pigeons

  merdent partout ces bestioles jusque sur les chrysanthèmes vivent dans pisse fumées de diesel ordures se battent pour des chiffons de vieilles crêpes et c'est con et sale et plein de puces poux parasites teignes gales de toutes sortes ces salauds ça roucoule à la lune au soleil au printemps au bonheur ça conforte la connerie des âmes tendres momifiées dans leurs douze couches de rance vomi urine sueur rancœur mauvaise haleine sanies mort à venir pus glaires ichor fiente fèces ah c'est beau les pigeons bien beau bien lyrique ... [Lire la suite]
Posté par balpe à 19:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 février 2013

III - Le poète formel annonce la fin du poète lyrique

  tête basse ne dit rien tend la main canne blanche pointant le sol bouche hermétique regard perdu tête basse ne dit rien rien ne voit rien ne dit rien rien l'eau boueuse de la foule l'enveloppe l'évite roc îlot souche tend la main canne blanche pointant le sol ne dit rien s’enferme s’incruste se carapace objet chose immobile colonne s'enroche dans l'eau boueuse du métro attend tend    
Posté par balpe à 13:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 février 2013

II - le poète lyrique se trompe

  c'est comme si le soleil coule ou quand il y a un ciel un soleil une lune un nuage un feu comme si ce qui existe existe en dehors et file sous le souffle du temps ou un animal familier sous la main avec l'étirement voluptueux des muscles sous la fourrure comme s'il voit un animal dans un parc à l'orée des bosquets fragile craintif évanescent et proche et si visible si plein d'attente de crainte d'espoir d'effroi de demain de jour et d'heures et de regards l'œil plein de petites choses colorées comme si le soleil et si le... [Lire la suite]
Posté par balpe à 10:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
31 janvier 2013

I - Le poète dramatique adore le poète lyrique

ne regarde pas comme ça la regarde pas elle est là tu vois la regarde pas regarde elle est là plantée au mur feraient mieux d'aller voir des musées la regarde pas pas pas comme ça pas des jardins au moins s'enrichiraient la tête ne regarde pas pas sont laides trop fardées trop trop tourne la tête passe elles nous regardent se foutent de notre gueule passe feraient mieux de se faire reluire en famille regarder la télé c'est plus instructif que les putes regarde pas regarde pas pas passe pas qui passe
Posté par balpe à 08:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,