tout ça tu as tout ça tu as l’amour tout ça tu as
la haine l’amour tu as tout ça la couleur de l’amour
sur les joues mal lavées de l’aube tout ça les
regards amoureux des teckels et les langueurs des chats
après les longues absences de leurs maîtres le regard
perplexe des jeunes gens devant la chair offerte en
devanture le bonheur le rire le goût de l’amour dans
la chair grenat des grenades chaudes la mollesse des
sens dans les longues soirées humides sous les tropiques
le poivre qu’elles jettent dans le sang tout ça tu as tout
ça et plus encore et plus comme le désir la soif la soif de
l’amour du désir tu l’as ça tu l’as dis-le que tu l’as dis-le moi