06 avril 2013

IV - Le poète lyrique interroge son passé

  se demande ce qui a bien pu advenir des accords de la musique de tout ce qui suit un modèle qui a quelque chose comme une intention comme la petite maison blanche avec des volets verts ou la chambre au papier peint trop jaune vif se demande ça si derrière la tranquillité grise des nuages il y a un ciel et bleu ou si ce sont les arbres auxquels le vert s'accroche comme eau à flanc de cascade avec toute cette paisible absurdité des montagnes à laquelle ne sait plus s'il veut toujours croire et se demande ça…    
Posté par balpe à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 avril 2013

IV - Le poète épique annonce la fin du poète formel

  un jour il se sent très seul a peur il appelle sa mère regarde les pigeons d'un autre œil monte de son flanc une espèce de houle longue il rêve de jeunes femmes bourdonnant comme mouches dans d'infinies roucoulades entend la chanson de Carnaby Street ou celle qu'il chantait à la lune dans les aubes attiédies de lointains tropiques tout en soignant les tourterelles prises dans ses filets il ferme les yeux se cherche en lui-même se demande pourquoi il n'a plus aucun goût pour la nourriture ni pour les matinées d'automne plus... [Lire la suite]
Posté par balpe à 11:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
14 mars 2013

IV - Le poète dramatique se prend pour le poète lyrique

  maintenant il y a le regard un regard sur sa fuite heureuse quelque chose comme un système de questions à mâcher dans le menthol de l'aurore l'inconnu cet inconnu qu'il palpe qu'il déglutit à grandes gorgées qu'il enfièvre d'espoirs parce que c'est ainsi et comme ça et qu'il n'y avait rien d'autre à faire se laisser enliser jusqu'à la pointe des cheveux en ignorant ce qui arrive ne veut pas le savoir s'en fout claque des dents devant l'horizon toujours lointain toujours horizon et qui sans raison fume dans ses yeux qui... [Lire la suite]