24 janvier 2014

VIII - Le poète formel a faim

  trente et un sieurs dames sieurs dames sieurs dames il nous tend la main parle pour la poésie parle merci sieurs dames vingt-trois nous tend sa main sa main c'est comme ça il nous tend sieurs dames à nous la main faut faire quelque chose il tend pour la certitude il tend merci sieurs dames sieurs dames ne sait pas chaque jour il tend sieurs dames la main putain que faire la main il tend sept-et-demi la main merci sieurs dames pour la poésie merci sieurs dames nous tend sa main la main    
Posté par balpe à 11:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 novembre 2013

VIII - Le poète poète tente de vivre

  blanc il parle au mur blanc parle blanc regarde blanc le mur blanc parle parle regarde parle blanc visage blanc regard blanc s’efface blanc œil blanc lumière blanche vit blanc pense blanc sur blanc colore blanc est blanc de blanc blanc comme neige glace pelure de renard polaire peau d’ours feuille blanche comme neige innocence vertu virginité regarde le mur blanc sur blanc qui est blanc blanc vide  
Posté par balpe à 10:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 août 2013

VII - Le poète lyrique annonce la fin du poète officiel

  arrête Salah arrête t’es trop sophistiqué trop faut dire des choses trop simples comme faut dire tu rêves Salah tu fais que rêver tu rêves toujours d’you know what tu rêves rête Salah t’es un rêveur un rêveur un mec qui rêve s’pas queqchose comme ça t’as pas les pieds sur terre Salah tu rêves déconnes pas Salah t’es redu faut pas t’y croire Salah la vie c’est pas ça Salah you know c’est pas ça Salah fais pas chier avec tes conneries de rêves tes fantasmes comme si c’était ça la vie et la vie ou la vie ou encore ce putain de... [Lire la suite]
Posté par balpe à 15:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
23 juin 2013

VI - Le poète formel parle au poète poète

  coulent les mots coulent morvent des flots de doutes des doutes des doutes des coulent se mouche le poète aveugle se mouche et les mots coulent morvent le poète aveugle est aveugle voit l'absence de sens du sens marche coulent les mots marche marche coulent morve marche travail travail doute doute doute d'où te redoute les mots douteux co(p)ulent se liquéfient fondent ses mots et ne servent à rien à rien d’autre    
Posté par balpe à 09:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 avril 2013

IV - Le poète officiel officie

  la poésie c'est quelque chose croyez-moi pas un ovni ni un extra-terrestre c'est sûr c'est absolument sûr c'est ça pas autre chose mais c'est ce quelque chose là le oui le non mais pas le peut-être ni le sait-on-jamais c'est d'abord ce que je dis que c'est et vous savez que je ne mens jamais ergo la poésie c'est ça du moins s'il y en a car s'il n'y en a pas alors c'est différent s'il y en a pas c'est différent et ça ça peut pas se discuter la poésie c'est quand je parle du moins quand je me souviens que je parle du moins... [Lire la suite]
Posté par balpe à 17:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 février 2013

II - Le poète épique lutte pour la postérité

  il s'appelle X… c'est son nom X… il est célèbre il parle on l'écoute on sait qu'il parle et on l'écoute on le sait il le sait aussi et c'est pour ça qu'il parle et parle dans l'aube chaude des matins de combat juste avant l'accouplement postérieur des feuilles ou celui des heures et des temps à venir il parle le fait bien c'est même ce qu'il fait le mieux c'est pour ça qu'on l'écoute le supplie même de parler pour dire la noirceur des jours à venir leur épaisseur d'arbre d'humus d'eau grasse boueuse leurs promesses de "putain... [Lire la suite]
Posté par balpe à 17:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 février 2013

II - Le poète épique lutte pour la postérité

  il s'appelle X… c'est son nom X… il est célèbre il parle on l'écoute on sait qu'il parle et on l'écoute on le sait il le sait aussi et c'est pour ça qu'il parle et parle dans l'aube chaude des matins de combat juste avant l'accouplement postérieur des feuilles ou celui des heures et des temps à venir il parle le fait bien c'est même ce qu'il fait le mieux c'est pour ça qu'on l'écoute le supplie même de parler pour dire la noirceur des jours à venir leur épaisseur d'arbre d'humus d'eau grasse boueuse leurs promesses de "putain... [Lire la suite]
Posté par balpe à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
22 janvier 2013

I - Le poète poète regarde le poète officiel

coin à droite petit homme appuyé à la porte pneumatique de verre pour retarder le temps l'ouverture encore un temps encore un peu encore… à gauche plus loin un peu autre petit aussi barbe aussi mais droite raide l'autre blanche frisée grandes lunettes énormes s'abandonne au dossier d'un fauteuil-béquille pour le boitement de la soirée du temps assurance contre l'inconnu la foule
Posté par balpe à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
21 janvier 2013

I - Le poète lyrique parle au poète épique

y a plein de problèmes qui se posent s’pas plusieurs problèmes voyons analysons plusieurs problèmes pleins comment dire s’pas faut dire d’abord c’est pas simple enfin pas si simple que ça en a l’air s’pas bon forcément enfin vaut mieux le dire s’pas je pense que vous serez d’accord avec moi enfin oui bon bon c’est ça au hasard par exemple
Posté par balpe à 14:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,