19 octobre 2013

VII - le poète épique vit

  l’est parti un beau matin parti s'est tiré Godefroy Bantam s'est tiré dans le petit lait froid du matin ventre vide sans moto ni vélo ni bagnole rien l'est parti chien sauvage dingo paumé guidé par le désir charnel odeurs capricieuses de houle s'est tiré a passé des chemins crapoteux des routes catastrophes traversé des rivières pleines d'immondices égouts mares marais dépotoirs de fleurs de perroquets s'est taillé bouche cousue ventre vide poing serré a glissé à travers le monde pour retrouver la pluie a marné comme un noir... [Lire la suite]
Posté par balpe à 09:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 mars 2013

IV - Le poète dramatique se prend pour le poète lyrique

  maintenant il y a le regard un regard sur sa fuite heureuse quelque chose comme un système de questions à mâcher dans le menthol de l'aurore l'inconnu cet inconnu qu'il palpe qu'il déglutit à grandes gorgées qu'il enfièvre d'espoirs parce que c'est ainsi et comme ça et qu'il n'y avait rien d'autre à faire se laisser enliser jusqu'à la pointe des cheveux en ignorant ce qui arrive ne veut pas le savoir s'en fout claque des dents devant l'horizon toujours lointain toujours horizon et qui sans raison fume dans ses yeux qui... [Lire la suite]