09 mars 2013

III - le poète officiel réfléchit

  voyons si la poésie donne à voir ou si ou si quoi si elle va sous la langue zappe entre les mots hésite oscille entre le rien et le quelque chose le souvenir la mémoire le rien le presque rien la mémoire du rien entre autres une lucarne sur le pouvoir du dire le rien et son contraire je ne sais pas je dis mais je ne dis pas que je ne sais pas je laisse réduire la sauce je laisse pourquoi ne pas laisser se faire    
Posté par balpe à 15:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

05 mars 2013

III - Le poète lyrique chante les pigeons

  merdent partout ces bestioles jusque sur les chrysanthèmes vivent dans pisse fumées de diesel ordures se battent pour des chiffons de vieilles crêpes et c'est con et sale et plein de puces poux parasites teignes gales de toutes sortes ces salauds ça roucoule à la lune au soleil au printemps au bonheur ça conforte la connerie des âmes tendres momifiées dans leurs douze couches de rance vomi urine sueur rancœur mauvaise haleine sanies mort à venir pus glaires ichor fiente fèces ah c'est beau les pigeons bien beau bien lyrique ... [Lire la suite]
Posté par balpe à 19:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 février 2013

III - Le poète formel annonce la fin du poète lyrique

  tête basse ne dit rien tend la main canne blanche pointant le sol bouche hermétique regard perdu tête basse ne dit rien rien ne voit rien ne dit rien rien l'eau boueuse de la foule l'enveloppe l'évite roc îlot souche tend la main canne blanche pointant le sol ne dit rien s’enferme s’incruste se carapace objet chose immobile colonne s'enroche dans l'eau boueuse du métro attend tend    
Posté par balpe à 13:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 février 2013

III - Le poète dramatique joue au poète officiel

  à quoi ça sert tout ça ? à quoi je vous le demande à vous qui savez tout tout sur tout et sur tout et plus encore à vous qui tenez le capital de l'humanité au chaud dans votre bouche d'or à quoi ça sert dites dites-le moi puisque je vous le demande à quoi ça sert le vif argent qui monte descend s'enroule est-ce que ça se partage comme ça sinon à quoi ça sert chacun pour soi si ça ne se partage pas si chacun est lové dans son trou comme une ammonite oubliée quelque part dites-le moi y a rien de plus important je veux savoir ce... [Lire la suite]
Posté par balpe à 06:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 février 2013

III - Le poète épique se baptise

  l'aurait pu s'appeler Jude ou Jacques ou Juan a choisi Barnaby Boot trouvait ça plus transportable surtout pour marcher sur la lune Barnaby Boot comme il disait «dans» « la vie ou la mort y a à boire à manger et à dire et c'est ça qui fait toute la différence…» c'est pour cela Barnaby Boot pour les différences et les chansons qu'il emporte avec lui dans ses trop nombreux voyages pour les chapelets de gros remords qui ceignent sa ceinture qu'il égrène sans cesse en marchant pour lui les autres l'humanité eux nous rien ... [Lire la suite]
Posté par balpe à 10:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 février 2013

III - Le poète poète fait sa malle

  la nuit résiste à l'intérieur calé au creux de la banquette il fixe fixement la fenêtre qui creuse son sillage dans le noir tout est obscur parfois seulement de vagues traînées de lumière venue d'on ne sait où balaient son visage immobile du mouvement du train il regarde le train remue des masses d'ombres ne supporte pas l'obscurité le nulle part de l'air dans la nuit l'abandon longtemps seules restent immobiles les étoiles    
Posté par balpe à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

14 février 2013

II - le poète lyrique se trompe

  c'est comme si le soleil coule ou quand il y a un ciel un soleil une lune un nuage un feu comme si ce qui existe existe en dehors et file sous le souffle du temps ou un animal familier sous la main avec l'étirement voluptueux des muscles sous la fourrure comme s'il voit un animal dans un parc à l'orée des bosquets fragile craintif évanescent et proche et si visible si plein d'attente de crainte d'espoir d'effroi de demain de jour et d'heures et de regards l'œil plein de petites choses colorées comme si le soleil et si le... [Lire la suite]
Posté par balpe à 10:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
09 février 2013

II - le poète dramatique s'affirme

  faut faire quelque chose faut absolument  faire quelque chose n'est-ce pas plus encore oui aujourd'hui rien ne dure assez ça flambe et craque et pète de partout tout fout le camp on a beau espérer quelque chose de doux dur loyal propre pur rien à faire le temps revient rien ne dure assez à chacun selon son imagination les événements boivent l'ombre les choses n'ont plus que leur envers les jours se dissolvent dans une lumière honteuse crasse fétide glutineuse demain s'achève avant hier faut faire quelque chose ou se tirer... [Lire la suite]
Posté par balpe à 15:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
08 février 2013

II - Le poète épique lutte pour la postérité

  il s'appelle X… c'est son nom X… il est célèbre il parle on l'écoute on sait qu'il parle et on l'écoute on le sait il le sait aussi et c'est pour ça qu'il parle et parle dans l'aube chaude des matins de combat juste avant l'accouplement postérieur des feuilles ou celui des heures et des temps à venir il parle le fait bien c'est même ce qu'il fait le mieux c'est pour ça qu'on l'écoute le supplie même de parler pour dire la noirceur des jours à venir leur épaisseur d'arbre d'humus d'eau grasse boueuse leurs promesses de "putain... [Lire la suite]
Posté par balpe à 17:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 février 2013

II - Le poète poète pleure le poète formel

  comme lune au vent glacial d'hiver comme incarnat de l'âme je t'adore t'idolâtre…» «ô_ces_sourcils» épais noirs buissons lourdes houles flux reflux d'herbes calcinées d'amour…» «la profondeur océane de ton regard-merveille-pleur-soupir au temps si précaire…» ne bouge pas regarde attends écoute attends écoute «je_suis_à_toi_à_toi…» écoute dis autre chose qu'aimer adorer vouloir… sans ça… la mort des mots l'usure écoute «je_je…» je te ventre te lèvre te sexe te ne-pas-t'oublier te être-toujours-là te vouloir vouloir te... [Lire la suite]
Posté par balpe à 15:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,