31 août 2013

VII - Le poète lyrique annonce la fin du poète officiel

  arrête Salah arrête t’es trop sophistiqué trop faut dire des choses trop simples comme faut dire tu rêves Salah tu fais que rêver tu rêves toujours d’you know what tu rêves rête Salah t’es un rêveur un rêveur un mec qui rêve s’pas queqchose comme ça t’as pas les pieds sur terre Salah tu rêves déconnes pas Salah t’es redu faut pas t’y croire Salah la vie c’est pas ça Salah you know c’est pas ça Salah fais pas chier avec tes conneries de rêves tes fantasmes comme si c’était ça la vie et la vie ou la vie ou encore ce putain de... [Lire la suite]
Posté par balpe à 15:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 août 2013

VI - Le poète officiel parle au poète dramatique

  les massifs bruissent de présences le vent se tisse à mes cheveux ciel nuageux poids du vide je balbutie vais cherche ne peux dire mon tourment de silence j'aime aube nuage plénitude odeurs d'amour je veux apprendre le bonheur l'ombre mauve des nuages file l'éternité soupire «quel_est_ce_bruit_?» je regarde les mouches étouffe écoute le vent hennir touche le mur des fleurs vois leur nudité mes regards laissent une traîne l'amour fait son caprice j'attends garde le silence marche aime appelle balbutie sous la morosité pâle du... [Lire la suite]
09 août 2013

VI - le poète épique se dit qu'il existe

  d'abord j'existe un c'est déjà ça une certitude ensuite j'existe et de deux reste que rien ne le prouve vraiment sinon ce que je dis et comment le dire comment dire que j'existe trois et quatre et comment éviter cinq ou six reprenons j'existe j'existe j'existe j'existe j'existe onze et qu'est-ce que ça veut dire et qu'est-ce que ça prouve ça cette chose là ce que je dis que je dis douze et treize tant que j'y suis qu'est-ce que ça dit autour et en dedans en-dedans de l'autour dans le quatorze et le quinze est-ce que ça marche... [Lire la suite]
Posté par balpe à 15:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 août 2013

VI - Le poète dramatique pleure le poète officiel

  avoue se roule sur le lit roule se sent très seul très seul très pluriel anonyme multiple difficile de savoir pourquoi on l'appelle ainsi ça dépend s'en fout un nom est un nom lui préfère l'immédiat du silence cette merde ou la solitude carabinée des bois ou le contraire une aube flotteuse dans une ville quelconque là-bas ronde tactile à perte de vue où jamais rien ne lui demande rien jamais    
30 juillet 2013

VI - Le poète lyrique observe l’univers

  petites choses dedans et dehors ou n'importe où flottantes opaques comme reflets lueurs vagues de couleurs aléatoires ou comme ou comme comme à côté plus loin au delà un chien au corps mou un essaim putride un miroir où le temps se reflète comme l'œil enflammé du pigeon mort mots et maux comme en-deçà comme quand chair et os coïncident dans une même intention la faim du jour choses sans importance autre qu'être vues dites bricoles foutues foutaises d'être    
Posté par balpe à 11:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 juillet 2013

VI - Le poète poète existe

  elle est terre elle est ocre du sol sa force sa rudesse sa générosité bandeau jaune dans ses cheveux pailles taille lourde sur deux jambes-pilier elle est terre voix rogue de la terre solidité bon sens tranquillité évidence poids fécondité rire rage immuable elle est partout à la fois incontournable inoubliable elle est éternité sûreté intelligence animale de la terre marche lourde certitude vie elle est elle    
Posté par balpe à 10:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 juin 2013

VI - Le poète formel parle au poète poète

  coulent les mots coulent morvent des flots de doutes des doutes des doutes des coulent se mouche le poète aveugle se mouche et les mots coulent morvent le poète aveugle est aveugle voit l'absence de sens du sens marche coulent les mots marche marche coulent morve marche travail travail doute doute doute d'où te redoute les mots douteux co(p)ulent se liquéfient fondent ses mots et ne servent à rien à rien d’autre    
Posté par balpe à 09:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 juin 2013

V - Le poète officiel respire

  rigide rigide raide bouche ouverte ouverte mâche mâche avec soin le vide mâche le vide de l'air main gauche main gauche tremble tremble regarde l'infini yeux ouverts blancs blancs ouverts pleins de vide rigide raide rigide la foule passe passe passe l'air s'épaissit raide rigide stable invisible raide stable droit rigide debout il mâche avec soin le vide épais de l'air  
Posté par balpe à 08:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 juin 2013

V - Le poète dramatique a le sens de la famille

  ma mère ça va elle a trente quatre ça va j’ai dix sept et toi je viens d’avoir dix-huit ça va et tu t’ennuies pas toute seule tu voudrais pas des fois un petit frère un petit frère une sœur ça va je voudrais bien mais je connais pas mon père l’est parti l’est mort mais ça va c’est bien dommage c’est comme ça ça va la famille elle se tient bien ensemble du moment qu'on s'aime se serre les coudes ça va ça va ma grand mère ma mère ça va on fait aller ça va  
Posté par balpe à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 mai 2013

V - Le poète poète annonce la fin du poète dramatique

  je vais t'apprendre ce que c'est qu'aimer trois fois… je vais t'apprendre ce que c'est la regarde pas au fond des yeux comme j'te dis la regarde pas au fond des yeux la regarde pas au fond des yeux la regarde pas elle te détruit te détruit elle te détruit ce que c'est qu'aimer trois fois fais-moi confiance confiance confiance confiance je sais moi ce que c'est qu'aimer aime-moi trois fois aime-moi aime-moi aime    
Posté par balpe à 10:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,