24 janvier 2014

VIII - Le poète formel a faim

  trente et un sieurs dames sieurs dames sieurs dames il nous tend la main parle pour la poésie parle merci sieurs dames vingt-trois nous tend sa main sa main c'est comme ça il nous tend sieurs dames à nous la main faut faire quelque chose il tend pour la certitude il tend merci sieurs dames sieurs dames ne sait pas chaque jour il tend sieurs dames la main putain que faire la main il tend sept-et-demi la main merci sieurs dames pour la poésie merci sieurs dames nous tend sa main la main    
Posté par balpe à 11:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 octobre 2013

VII - le poète formel compose

  quarante six ça fait quarante six quarante six quarante six quarante six ça fait quarante six quarante six quarante sept ça fait quarante sept quarante sept quarante huit quarante neuf ça fait quarante neuf quarante neuf c’est sûr quarante neuf ça c’est sûr ça au moins c’est sûr quarante neuf et cinquante et cinquante et un et deux et trois et quatre et cinq et six et sept cinquante sept y’a pas ça fait ça au moins ça c’est sûr on peut s’y tenir et ça ça c’est rassurant  
Posté par balpe à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
23 juin 2013

VI - Le poète formel parle au poète poète

  coulent les mots coulent morvent des flots de doutes des doutes des doutes des coulent se mouche le poète aveugle se mouche et les mots coulent morvent le poète aveugle est aveugle voit l'absence de sens du sens marche coulent les mots marche marche coulent morve marche travail travail doute doute doute d'où te redoute les mots douteux co(p)ulent se liquéfient fondent ses mots et ne servent à rien à rien d’autre    
Posté par balpe à 09:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 mai 2013

V - Le poète formel énonce

  un mot c'est un mot ça dit le-coup-de-poignard-du- soleil par exemple ou le-thé-amer-de-la solitude ou autres choses bien d'autres choses encore comme comme ou peut-être et alors ou le-pied-nu- et-blanc-se-frotte-contre-la verge un mot c'est ça pas plus pas moins c'est la mémoire un mot la vie de la mémoire et la vie et l'envie et l'avis et l'envers et l'endroit et l'hypocras la consubstantation des choses parce que la mémoire aveuglée est la proie du noir parce qu'elle se vermoule se lime s’érode s'écule dans sa mordacité... [Lire la suite]
Posté par balpe à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 mars 2013

IV - le poète formel danse

  o ou a i o i è o ou a i o i è tourne à tous petits pas tourne regards vides tête haute gabardine comme robe flottante tourne o oua quichose siplé o oua quichose tourne lent sur lui-même dans la luminosité noire où il se maintient au centre juste au centre au centre o moua quichose siouplé onais moi quichose siouplai onais moi quèquichose siouplait du fond d'un des couloirs du métro s'impose un air comme de java-valse donnez-moi quelque chose s’il vous plaît    
Posté par balpe à 07:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 février 2013

III - Le poète formel annonce la fin du poète lyrique

  tête basse ne dit rien tend la main canne blanche pointant le sol bouche hermétique regard perdu tête basse ne dit rien rien ne voit rien ne dit rien rien l'eau boueuse de la foule l'enveloppe l'évite roc îlot souche tend la main canne blanche pointant le sol ne dit rien s’enferme s’incruste se carapace objet chose immobile colonne s'enroche dans l'eau boueuse du métro attend tend    
Posté par balpe à 13:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 février 2013

II - Le poète formel pleure le poète poète

télé couleur télé couleur t’es laid couleur t’es l’aid coud l’heure t’es vingt cinq vingt six vingt sept vingt huit tes laies couleurs télé coule heure télé couleur télé couleur télé couleur tend la main tend la main tend télé couleur vingt neuf trente tend la main t’hais laid cou leur couleur télé oh taie lait coud leur t’es vé coule heurs couleur tend la main tend la télé là couleur attend l'heure à toute heure las té lé cou leur tes laies coulent heures
Posté par balpe à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
25 janvier 2013

I - Le poète formel joue au poète poète

ne voit pas les visages fermés la ligne horizontale des bouches regards perdus fatigués las ne les voit pas pense la vie les odeurs la vie voit les odeurs menthe cumin raz- el-nouth encens fortes des odeurs fortes piège les signes d’être dans l'épaisseur de l'air rassemble pour son regard des odeurs chaudes rondes des odeurs soleil vie sable chaud les voit ne voit pas voit
Posté par balpe à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,