l’est parti un beau matin parti s'est tiré Godefroy
Bantam s'est tiré dans le petit lait froid du matin
ventre vide sans moto ni vélo ni bagnole rien
l'est parti chien sauvage dingo paumé guidé par
le désir charnel odeurs capricieuses de houle
s'est tiré a passé des chemins crapoteux des
routes catastrophes traversé des rivières
pleines d'immondices égouts mares marais
dépotoirs de fleurs de perroquets s'est
taillé bouche cousue ventre vide poing serré
a glissé à travers le monde pour retrouver
la pluie a marné comme un noir dans la
chierie du monde s'est foutrement planté
même dans cette saleté crapoteuse de monde
d’ici-bas foutrement Godefroy Bantam