23 juin 2013

VI - Le poète formel parle au poète poète

  coulent les mots coulent morvent des flots de doutes des doutes des doutes des coulent se mouche le poète aveugle se mouche et les mots coulent morvent le poète aveugle est aveugle voit l'absence de sens du sens marche coulent les mots marche marche coulent morve marche travail travail doute doute doute d'où te redoute les mots douteux co(p)ulent se liquéfient fondent ses mots et ne servent à rien à rien d’autre    
Posté par balpe à 09:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 juin 2013

V - Le poète officiel respire

  rigide rigide raide bouche ouverte ouverte mâche mâche avec soin le vide mâche le vide de l'air main gauche main gauche tremble tremble regarde l'infini yeux ouverts blancs blancs ouverts pleins de vide rigide raide rigide la foule passe passe passe l'air s'épaissit raide rigide stable invisible raide stable droit rigide debout il mâche avec soin le vide épais de l'air  
Posté par balpe à 08:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 juin 2013

V - Le poète dramatique a le sens de la famille

  ma mère ça va elle a trente quatre ça va j’ai dix sept et toi je viens d’avoir dix-huit ça va et tu t’ennuies pas toute seule tu voudrais pas des fois un petit frère un petit frère une sœur ça va je voudrais bien mais je connais pas mon père l’est parti l’est mort mais ça va c’est bien dommage c’est comme ça ça va la famille elle se tient bien ensemble du moment qu'on s'aime se serre les coudes ça va ça va ma grand mère ma mère ça va on fait aller ça va  
Posté par balpe à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,