coulent les mots coulent morvent des flots de
doutes des doutes des doutes des coulent
se mouche le poète aveugle se mouche et
les mots coulent morvent le poète aveugle est
aveugle voit l'absence de sens du sens marche
coulent les mots marche marche coulent morve
marche travail travail doute doute doute d'où
te redoute les mots douteux co(p)ulent se liquéfient
fondent ses mots et ne servent à rien à rien d’autre